Page du plan détaillé


Navigation par niveau


Navigation par tag


Navigation par EDC


navigation par suivi édito



rechercher un contenu


EDC 2

Plan EDC 2

SECTEUR COURANT DU MANUEL > TEDI - Transformations des États démocratiques industrialisés > Jérôme VALLUY    

  • Partie - Expansion des objectifs et moyens de l’État
  • Chapitre - Politiques économiques et sociales - EDC n°2

    L’ambition de ce chapitre n’est pas de se substituer à un cours d’économie politique qui présenterait d’abord les concepts et les mécanismes économiques fondamentaux (agents et opérations économiques, comportements économiques, fonction des marchés, problèmes de l’économie nationale, etc.) pour analyser ensuite les mécanismes et les raisonnements qui fondent les politiques macro-économiques, c’est-à-dire les interventions de l’État destinées à corriger les déséquilibres susceptibles d’affecter l’économie nationale. On peut aborder l’économie politique dans une perspective à la fois plus restreinte et néanmoins intéressante d’un autre point de vue : il s’agira essentiellement de répondre à la question « Pourquoi l’État intervient-t-il ? ». On prolongera ainsi les interrogations ouvertes dans les chapitres précédents sur la genèse de l’État-providence mais en adoptant d’autres démarches de réflexion pour répondre à cette question : l’étude des idées d’économie politique (libéralisme, keynésianisme, école de la régulation...) et l’analyse sociologique des conditions de fixation des objectifs de politique économique.

  • Section - Les politiques économiques : quels objectifs ?

    La question principale soulève en effet deux questions connexes :

    1. L’État doit-il ou non intervenir pour corriger les déséquilibres de l’économie nationale ? Cette question amène à étudier les différentes positions en présence et en confrontation au sujet du rôle de l’État dans la société (là encore la dissociation politiques économiques/politiques sociales est indéfendable) (Cf. Sous-section - Deux paradigmes économiques opposés sur le rôle de l’État).
    2. Quels sont les objectifs qui guident les responsables politiques ? Cette seconde question conduit à identifier les principaux objectifs de politiques économique mais aussi à prendre en considération l’importance des contraintes politiques dans la conduite des politiques économiques (Cf. Sous-section - L’élaboration des objectifs de politique économique).
  • Sous-section - L’élaboration des objectifs de politique économique

    L’objet de cette section est d’aborder une deuxième question connexe à celle qui oriente l’ensemble du chapitre : pourquoi l’État intervient-il ? Il s’agit maintenant de s’interroger sur les finalités qui orientent l’action de l’État, notamment en matière économique, et plus spécifiquement : quels sont les objectifs qui guident les responsables politiques ?

    Une première approche, assez ancienne, a consisté à distinguer quelques grandes fonctions économique de l’État. Elle fait écho aux travaux de sociologie de l’État vus précédemment et les contredit parfois (Cf. Segment - Les trois fonctions économiques de l’État selon Richard Musgrave). Une autre approche, beaucoup plus centrale en science économique, consiste à faire ressortir quatre grands objectifs de toute politique économique (Cf. Segment - Quatre objectifs économiques classiques et leurs ambiguïtés). Enfin une troisième approche consiste à sortir du champ de la science économique pour mieux analyser les politiques économiques (Cf. Segment - La dimension politique des objectifs économiques).

Segment - Les trois fonctions économiques de l’État selon Richard Musgrave

A. En cours de rédaction
I. À éditorialiser


L’économiste américain Richard Musgrave (The Theory of Public Finance, 1959) a créé une classification très célèbre des raisons d’être de l’intervention publique. Il distingue ainsi trois grandes fonctions économiques de l’État :

  1. La fonction d’allocation des ressources. L’État effectue des dépenses pour entretenir son administration et pour financer des biens collectifs tels que l’activité de défense et les infrastructures routières.
  2. La fonction de redistribution des revenus. Par la fiscalité et les dépenses publiques, l’État modifie la répartition des revenus et les patrimoines des différents agents économiques.
  3. La fonction de stabilisation de la conjoncture. L’État conduit des politiques contra-cycliques en relançant l’activité face à une dépression et en restreignant les dépenses publiques face à de l’inflation (ex. : stop and go).

Ces trois fonctions peuvent être situées dans une perspective historique : sous l’Ancien Régime et encore au début du XIXe siècle, 70 % des dépenses publiques étaient consacrées à l’affectation des ressources par les fonctions régaliennes de l’État (protection de l’ordre et des frontières). Durant le XIXe siècle, nous commençons à voir apparaître le développement des biens collectifs et des services offerts par l’État (le plus caractéristique étant l’école publique obligatoire). Cependant, l’intervention directe de l’État dans l’économie par l’adoption des PE reste très limitée car le dogme du libéralisme économique est dominant. Entre les deux guerres émerge la fonction redistributive de l’État, comme l’indemnisation des chômeurs qui est essentiellement financé par l’impôt sur le revenu instauré en 1913. La montée en puissance de la théorie keynésienne renforcera d’ailleurs cette fonction régulatrice.

Correspondance entre les trois fonctions et le tableau en intro de la partie :

  1. État-gendarme
  2. État-instituteur + État-protecteur
  3. État-régulateur

Contredit Pierre Rosanvallon dans sa tendance à voir les politiques économiques émerger essentiellement à la fin du XXe siècle avec la nouvelle logique de stabilisation conjoncturelle.
Richard Musgrave = les politiques économiques poursuivent d’autres finalités dont certaines sont très anciennes.

Jérôme VALLUY‚ « Segment - Les trois fonctions économiques de l’État selon Richard Musgrave  »‚ in Transformations des États démocratiques industrialisés - TEDI  - Version au 18 août 2019‚  identifiant de la publication au format Web : 130